5 hormones responsables de la prise de poids spécialement chez les femmes

A la différence de ce que beaucoup de personne croient, la prise de poids n’est pas seulement liée au régime et habitudes alimentaires. C’est aussi une question d’hormones, surtout quand on parle des femmes. Saviez-vous que l’excrétion de la graisse tenace peut être encore plus difficile si vos hormones sont déséquilibrées ? En effet, les hormones contrôlent beaucoup de fonctions et mécanismes vitaux tels que le métabolisme, l’inflammation, la ménopause, l’absorption du glucose, etc. Ainsi, tout déséquilibre de ces hormones peut déstabiliser ces mécanismes.

Quant aux facteurs d’éventuel déséquilibre hormonal, ils sont nombreux mais en sommet figure : le stress, l’âge, les gènes, et les mauvaises habitudes de vie. Malheureusement ces facteurs mènent à un métabolisme lent, l’indigestion, la faim incontrôlable, ce qui se traduit par une prise de poids. Si c’est votre cas, la mauvaise nouvelle c’est que vous risquez d’être victime de nombreuses maladies liées à l’obésité. C’est dans cet intérêt que Votre Beauté et Santé vous a cherché les grandes hormones responsables de prise de poids spécialement chez les femmes. Commençons ensemble !

prise de poids - 10 hormones responsables chez les femmes

1. La thyroïde :

Située à votre cou, la glande thyroïdienne produit trois hormones : T3, T4, calcitonine. Ces hormones régulent votre métabolisme, votre sommeil, votre fréquence cardiaque, la croissance, et le développement de votre cerveau. Parfois, cette glande réduit sa sécrétion d’hormones thyroïdiennes, ce qui mène à une hypothyroïdie. Cette dernière est souvent accompagnée par la prise de poids, la dépression, la constipation, la fatigue, l’hypercholestérolémie, le ralentissement du rythme cardiaque, etc…

Quant aux causes d’hypothyroïdie, elles sont nombreuses qu’entre autres l’intolérance au gluten, la malnutrition, les toxines environnementales, etc.

Comment traiter un déséquilibre de la thyroïde ?

  • Consulter un médecin après avoir passé des analyses des hormones thyroïdiennes ;
  • Évitez la consommation des légumes crus, et mangez donc des aliments bien cuits ;
  • La consommation du sel iodé ;
  • La consommation des aliments riches en zinc comme les huîtres et les graines de citrouille ;
  • La consommation de l’huile de poisson, les suppléments alimentaires riches en vitamine D;
  • Prenez régulièrement vos médicaments en cas d’hypothyroïdie ;

2. L’insuline :

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, pour baisser le niveau du glucose dans le sang. En cas de consommation d’aliments rapidement transformés, de l’alcool, des boissons sucrées, et de grignotage d’aliments malsains (ou même consommer trop de fruits), cette hormone perd son influence sur votre corps. C’est ce qu’on appelle par la résistance à l’insuline. Dans ce cas, les cellules musculaires commencent à méconnaître l’insuline. Du coup, le glucose reste dans le sang ce qui mène à un taux élevé du sucre dans le sang. Ce processus finit par la prise de poids et le diabète de type 2.

Comment traiter une éventuelle résistance à l’insuline ?

  • Consultez votre médecin après avoir passé l’analyse de la glycémie ;
  • Faites des exercices sportifs à une fréquence de 3-4 fois par semaine, avec 30-45 minutes / séance ;
  • Évitez la consommation des aliments rapidement transformés, de l’alcool, des collations de fin de nuit, des boissons gazeuses très sucrées etc…
  • La consommation des légumes à feuilles vertes, des légumes de saison (4-5 portions / jour), et des fruits de saison (3 portions / jour) ;
  • La consommation du poisson gras, des noix, de l’huile d’olive, des graines de lin, etc. pour améliorer vos niveaux d’acides gras oméga-3 ;
  • La consommation des aliments à faible teneur en calories (2000-2200 calories), mais riche d’autres éléments nutritionnels.
  • Buvez 3-4 litres d’eau / jour.

3. La Leptine :

Pour tout dire, la leptine est l’hormone de la satiété, par laquelle votre corps vous signale d’arrêter de manger. Cependant, la surconsommation d’aliments riches en sucre tels que des bonbons, des chocolats, des fruits (génétiquement modifiés pour avoir beaucoup plus de fructose), et des aliments rapidement transformés, augmentent le niveau de fructose. Alors tout excès de fructose est converti en graisse stockée au niveau du foie, du ventre et d’autres parties du corps. D’ailleurs, il importe de savoir que la leptine est sécrétée par les cellules graisseuses. Si vous continuez à consommer plus d’aliments riches en fructose, plus les matières grasses sont accumulées, ce qui augmente d’autant plus la sécrétion de la leptine. Par la suite, la leptine perd son influence sur votre corps, et votre cerveau cesse de recevoir le signal d’arrêter de manger. Cela mène finalement à une prise de poids.

Comment faire pour abaisser les niveaux de leptine ?

  • Prenez suffisamment d’heures de sommeil (7-8 heures par jour). Beaucoup de recherches ont montré que le manque du sommeil peut réduire les niveaux de leptine, ce qui fait le cerveau ne reçoit pas le signal pour arrêter de consommer des aliments.
  • Mangez toutes les 2 heures avec des petites portions.
  • Évitez les aliments riches en sucres transformés. Si vous voulez prendre des fruits, ne dépassez pas 3 portions par jour ;
  • Consommez plus de légumes à feuilles vert foncé, et une seule collation saine par jour.
  • Buvez plus d’eau pour ne plus sentir faim.

4. La ghréline :

Très connue par le nom « hormone de la faim », la ghréline est une hormone qui stimuler l’appétit et augmente les dépôts de graisse. Cette hormone est sécrétée principalement par l’estomac. Mais, parfois, la ghréline est sécrété – en petites quantités – par l’intestin grêle, le cerveau et le pancréas. Or, tout excès de la ghréline dans le sang peut entraîner une prise de poids.

Il importe de vous informer que la ghréline atteint des niveaux élevés chez les personnes en régime alimentaire strict ou en jeûne.

Comment faire pour abaisser les niveaux de ghréline ?

  • Mangez toutes les 2-3 heures, sans dépasser 6 repas / jour ;
  • Mangez des fruits et légumes frais riches en protéines, fibres alimentaires et graisses saines ;
  • Buvez un ½ tasse d’eau 20 minutes avant le repas ;
  • Consultez votre médecin si ce problème de ghréline persiste.

5. L’œstrogène :

Les niveaux hauts et bas d’œstrogène peuvent être responsables d’une prise de poids. D’abord, il faut savoir qu’un haut niveau d’œstrogène est dû à la surproduction de cette hormone par les cellules de l’ovaire, ou en raison d’une alimentation riche en œstrogènes. Récemment, beaucoup d’animaux d’élevage sont nourris par des stéroïdes et des antibiotiques qui agissent sur votre corps à l’instar des œstrogènes.

Lorsque votre œstrogène atteint des niveaux élevés, il perturbe le fonctionnement des cellules produisant l’insuline. Du coup, votre corps commence à résister à l’insuline, ce qui mène à une augmentation de votre taux de glucose, et finit par une prise de poids.

D’autre part, avec l’âge, les niveaux d’œstrogène baissent chez les femmes non ménopausées, ce qui met fin à l’ovulation. Pourtant, cela réduit davantage les niveaux d’œstrogène, puisque cette hormone est produite par les cellules des ovaires. Pour compenser cette baisse, le corps commence à rechercher d’autres cellules dans le mesure de produire plus d’œstrogènes. Parmi ces cellules figurent les adipocytes, spécialisées principalement dans le stockage de la graisse. Donc, lorsque les niveaux d’œstrogènes baissent beaucoup, le corps commence à convertir toutes les sources d’énergie disponibles à la graisse. Ce qui finit par une prise de poids, particulièrement au niveau de la partie inférieure du corps.

Comment faire pour maintenir les niveaux de l’œstrogène ?

  • Évitez de manger trop de viande traitée ;
  • Évitez de consommer de l’alcool ;
  • Faites régulièrement des exercices de sport ;
  • Faites du yoga pour libérer votre corps du stress, surtout pour les femmes en ménopause ;
  • Consommez plus de grains entiers, de légumes et de fruits ;
  • Consultez un médecin spécialisé en cas de changement de styles de vie, afin de vous aider à maintenir vos niveaux d’œstrogènes.

Source d’image : healthylifefeed

Au plaisir de lire vos commentaires